Pictures of America [Enregistrements sonores (musical)] / Natalie Dessay

0
Pas encore de votes

Connectez-vous pour pouvoir réserver.

Enregistrements sonores (musical)
Parution: 
2016
Editeur: 
Sony classical
Importance matériel: 
1 disque compact : 01:32
On a clear day I feel party I'm a fool to want you Send in the clowns Detour ahead Something's coming Autour de minuit I keep going back to joe's - in my solitude A place that you want to call home The two lonely people There's no business like show business

Résumé

Notre avis : Depuis qu'elle a quitté l'opéra il y a trois ans, Natalie Dessay est à la croisée des chemins artistiques. Avec Pictures of America, l'univers des tableaux d'Edward Hopper dialogue avec des standards du jazz et de la comédie musicale, brillamment orchestrés par le Paris Mozart Orchestra de Claire Gibault. Un disque intime, nostalgie, élégant. L'un des grand penseurs français, Edgar Morin, sociologue écouté de par le monde, mais quelque peu oublié dans son propre pays, considère qu'une "tête bien faite" devrait appréhender les choses de la vie dans leur complexité. La recette : relier entre elles les différentes disciplines, plutôt que de favoriser l'ultra-spécialisation. C'est tout le contraire qui se vérifie le plus souvent, et notamment dans le domaine de la culture. Quelques ponts officiels existent bien entre les arts mais rares sont les artistes qui s'éloignent de leur sillon. Quand on est peintre, on est peintre, quand on chante du classique, on chante du classique. Natalie Dessay est au contraire, de ceux qui poussent les murs. Il y a trois ans la grande dame de l'opéra faisait ses adieux au lyrique pour mieux explorer et s'amuser avec la comédie musicale ou le jazz, faire de la récitation ou du doublage au cinéma. Regarder ailleurs pour enrichir son propre coeur de métier. Son Pictures of America est une étape de plus dans cette direction : la chanteuse poursuit son oecuménisme musical (un ensemble classique des airs de comédie musicale, des arrangements jazz...) en l'inscrivant à la croisée des genres, entre musique, peinture, théâtre et littérature. Le défi ô combien réussi lancé par Natalie Dessay avec son amie la chef d'orchestre Claire Gibault a été de traduire en musique la poésie d'Edward Hopper, peintre de la solitude de la nature immobile, des chambres baignées de lumière !
Disponibilité Localisation Section Cote Type de document
DisponibleDisponible 1er étage - Discothèque Adultes 3.2 DES CD
Top