Le saboteur [Texte imprimé] / Paul Kix ; traduit de l'anglais (États-Unis) par Hubert Tézenas

0
Pas encore de votes

Connectez-vous pour pouvoir réserver.

Texte imprimé
Parution: 
2019
Editeur: 
Cherche midi
Importance matériel: 
1 vol. (284 p.) : 22 cm
La couv. porte en plus : 'l'histoire vraie du gentleman qui a défié les nazis'

Résumé

L'histoire d'un héros français : quand la réalité dépasse la fiction ! Juin 1940. Robert de La Rochefoucauld a 16 ans lorsque l'Allemagne nazie envahit la France. Farouchement décidé à défendre son pays, il gagne Londres, y rencontre le général de Gaulle avant d'être recruté par la branche action des services secrets anglais. Après un entraînement commando, il est parachuté en France. Multipliant les fausses identités, il y accomplit de nombreuses missions, il est capturé à plusieurs reprises par les Allemands, s'évade à chaque fois, dans des conditions souvent rocambolesques. À partir de centaines d'heures d'entretiens, de recherches inédites dans les dossiers officiels, Paul Kix a reconstitué la vie romanesque et palpitante de ce héros peu ordinaire. Avec un sens de l'intrigue et de la construction digne des plus grands romanciers, il nous offre ici un document exceptionnel qui se lit comme un véritable thriller. Les droits de cette incroyable aventure ont été cédés à la maison de production de Steven Spielberg, avec Cary Fukunaga, réalisateur de True Detective, à la mise en scène.

Comité de lecture

En 1997, Maurice Papon est jugé pour crime contre l’humanité durant l’Occupation (peut-être aussi pour ceux qu’il a cautionné dans la nuit du 17 octobre 1961). Robert de la Rochefoucauld, résistant émérite, à défaut de l’accabler, le défend. Ce qui lui vaut injures, crachats du public et les foudres de sa famille. Ce qu’il a tenté d’expliquer en 15 minutes ? Que Papon, comme le disent aussi certains résistants juifs, a sauvé des juifs et des résistants alors qu’il appartenait au gouvernement de Vichy, et qu’il fallait du courage pour le faire. Pour tenter de mieux décrire cette période, Paul Kix va conter le parcours édifiant du jeune Robert de la Rochefoucauld. A 19 ans, il rejoignit Londres et de Gaulle pour s’engager dans les commandos anglais. Parachuté en France, devenu un as du sabotage et de la guérilla, il connaîtra des succès, l’emprisonnement, la torture. Il échappera plusieurs fois à la mort et la donna également très souvent. Il participa à la libération de la France et aux derniers combats, un goût de cendre dans la bouche. Pourquoi ces dernières victimes alors que Berlin allait tomber sous peu et que tous le savaient ? Parce qu’il fallait une victoire à l’armée française libre ? Revenu à la vie civile, Robert de la Rochefoucauld ne voulait ni parler ni entendre parler de la guerre. Après le procès Papon, il sortit cependant sa biographie en guise de défense. L’ouvrage arriva alors que la France faisait son mea culpa quant à la collaboration et fut aussi mal diffusé qu’accueilli. La génération d’alors qui grâce à des résistants comme de la Rochefoucault avait échappé au nazisme, ne pouvait et, pour certains, ne voulait pas comprendre cette période mais la jugeait. La force du livre –outre son style très fluide- est d’établir le portrait d’un homme héroïque qui se battit pour ne pas faire honte à son nom et à ses idées et qui attendit l’extrême limite de sa vie pour exprimer les blessures intimes que lui avait causées la guerre. Un grand livre écrit à hauteur d’homme. Un héros amer d’avoir été obligé de jouer malgré lui un rôle difficile écrit par d’autres.

Christian

Disponibilité Localisation Section Cote Type de document
DisponibleDisponible 1er étage - Adultes - Biographies Adultes B LAR Livre
Top