La toile du monde

0
Pas encore de votes

Connectez-vous pour pouvoir réserver.

Texte imprimé
Parution: 
2018
Editeur: 
Albin Michel
Importance matériel: 
1 vol. (346 p.) : 21 cm

Résumé

La toile du monde possède le souffle sensuel et l'énergie des grands romans qui plient la réalité aux dimensions du rêve. Rêve de liberté d'une femme venue d'un autre monde, rêve de métamorphose du Paris de 1900, décor de l'Exposition universelle. Après Trois mille chevaux-vapeur et Équateur, Antonin Varenne signe une oeuvre saisissante et confirme la singularité de son talent. Aileen Bowman, trente-cinq ans, journaliste, célibataire, est venue couvrir l'événement pour le New York Tribune. Née d'un baroudeur anglais et d'une française utopiste, élevée dans le décor sauvage des plaines du Nevada, Aileen est un être affranchi de tout lien et de toute morale, mue par sa passion et ses idéaux humanistes. Au fil d'un récit qui nous immerge au coeur de la ville en chantier, du métropolitain naissant aux quartiers des bordels chers aux peintres, la personnalité singulière d'Aileen se confond avec la ville lumière. Un portrait en miroir qui dessine la toile du monde, de l'Europe à l'Amérique, du XIXe et au XXe siècle, du passé d'Aileen à un destin qu'elle n'imagine pas.

Comité de lecture

1900 : Paris accueille le Monde à l’occasion de l’Exposition universelle, événement majeur couvert par une foule de journalistes dont Aileen Bowman, jeune américaine qui entend vivre libérée de l’homme et de ses conventions. La raison plus personnelle de son déplacement est la recherche de son cousin d’adoption, un indien métis embauché dans un spectacle à la gloire de l’homme blanc et conquérant du Far West, à qui elle désire léguer des terres au Nevada, héritage laissé par ses parents récemment décédés. Cette quête la plonge dans un village-monde en plâtre, condensé d’un siècle précipité par l’électricité, le moteur Diesel, l’automobile, … mais aussi la fièvre nationaliste, les zoos humains, l’esclavagisme. Elle y croise la rédactrice en chef du journal féministe La Fronde, le peintre Julius Leblanc Stewart, un ingénieur du Métropolitain. En poursuivant son cousin déchu, que cherche Aileen ? Faire la paix avec ses origines ? L’amour d’un homme ou d’une femme ? Comment vivre libre ? Foisonnante, sensuelle et vigoureuse, vous vous laisserez tout d’abord emporté par cette histoire, celle d’une héroïne hors-norme parce que libre. Puis les multiples thèmes abordés – explosion de l’ère industrielle, droits de la femme, dualité du génie humain, combat des cultures pour la survie, rôle de l’art, …- parce qu’ils sont savamment dosés, vous hanteront longtemps après avoir lu la dernière page. 

Christian

Disponibilité Localisation Section Cote Type de document
En prêt (retour prévu le 14/09/2019) 1er étage - Adultes - Romans Adultes R VARE Livre
Top